Portrait de Beaumarchais

La partition originale du Mariage de Figaro retrouvée. Une magnifique découverte…

Une magnifique découverte à laquelle l’Hôtel Caron de Beaumarchais à Paris dans le Marais se doit de rendre hommage.

Matthieu Franchin, musicologue vient de découvrir une partition originale de la musique de scène du Mariage de Figaro, la célèbre pièce de Beaumarchais jusqu’alors considérée comme perdue.

Le Mariage de Figaro que Beaumarchais écrivit dans le Marais, à 2 pas de l’hôtel Caron de Beaumarchais, tout comme le Barbier de Séville, ses 2 œuvres les plus célèbres sont connues pour leur transposition en opéra pour leurs adaptations par Mozart, Rossini et Paisiello. C’est oublier que les pièces de Pierre Augustin Caron de Beaumarchais possédaient à l’origine leurs parties musicales.

Sous l’Ancien-Régime, la musique joue un rôle essentiel dans les théâtres. Le Bourgeois Gentilhomme de Molière est mis en musique par Lully, Le Mariage de Figaro et Le Barbier de Séville présentent également une partie musicale importante. La Comédie-Française, dès son origine, utilise la musique sous la forme d’intermèdes musicaux. Ces pièces que l’on nomme « Pièces d’agréments », mêlent musique, danse et effets de machineries. Le Théatre Français se sert de la musique en orchestre permanent.

Si pour le Barbier la partition a été éditée du vivant même de Beaumarchais, la partition du Mariage de Figaro était considérée comme perdue.

C’est à Matthieu Franchin, chercheur et musicien que l’on doit sa découverte. Etudiant en clavecin et basse continue au Centre National de la musique de Lyon, il termine une thèse de doctorat à la Sorbonne sur la musique et de la danse dans les pièces de théâtre de la Comédie-Française aux XVIIe et XVIIIe siècle.

Un document majeur destiné à reprendre vie.

Matthieu Franchin à découvert dans les archives de la Bibliothèque municipale de Bordeaux, un manuscrit contenant la quasi-totalité de la musique de scène du Mariage de Figaro de Beaumarchais, plus exactement une copie de la partition originale, utilisée au Grand Théâtre de Bordeaux le 3 mars 1789.

Antoine-Laurent Baudron, premier violon de l’orchestre du Français et compositeur de la Comédie-Française composa la partie musicale du Mariage. Matthieu Franchin nous explique que le manuscrit renferme non seulement l’intégralité des airs chantés accompagnés par l’orchestre mais aussi toutes les symphonies instrumentales ainsi que la musique d’un ballet et l’ensemble des entractes musicaux.

Cet ensemble donnera lieu à une édition qui devrait être réalisée pour le Centre de musique baroque de Versailles. Un moment que l’Hôtel Caron de Beaumarchais attend avec impatience. A quand Le Mariage de Figaro en musique à Paris à la Comédie Française ?